Le débit de l’air dans les cordes vocales est évidemment invisible. On peut seulement le sentir physiquement ou entendre son impact dans l’efficacité de la production vocale, dans le timbre de la voix. Voici une expérience de bulles pour rendre ça plus visuel, plus concret. C’est aussi une façon ludique de s’exercer à la maîtrise du débit de l’air pour mieux chanter.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 

©2020 Ève Godin-Rheault - Tous droits réservés | Réalisation de Bonheur en vrac

Politique de protection de la vie privée | Termes et conditions | Contact

 

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?